Sélectionner une page
Intervention de Robin Walter, auteur de bande dessinée

Intervention de Robin Walter, auteur de bande dessinée

Les lundi 6 et mardi 7 décembre, les élèves des terminales et les élèves de troisième de St Charles ont assisté à une intervention de Robin Walter, auteur de bande dessinée. Son travail se porte majoritairement sur le devoir de mémoire. Réalisant lui-même les dessins et le scénario, il publie en 2010 KZ Dora, une œuvre sur un camp de concentration méconnu où était enfermé son grand-père, résistant.

Cette intervention est liée aux programmes d’Histoire de 3e et de Terminale. Dans ces programmes, les élèves étudient, entre autres, la montée des régimes totalitaires en Europe, la 2nd Guerre mondiale et les camps de concentration. Elle permet de donner une consistance plus réelle, plus proche et plus intime aux drames que beaucoup ont vécus.

Le grand-père de l’auteur fut arrêté alors qu’il voulait rejoindre les Forces Françaises Libres en 1942. Après avoir été incarcéré dans un camp à Compiègne, il fut envoyé dans le camp de concentration de Dora. A la fin de la guerre, il écrit tout ce qu’il a vécu pendant ces 2 ans d’incarcération et de travaux forcés. De nombreuses années plus tard, il décide de livrer son histoire à l’un de ses fils. Celui-ci, ayant lui-même des enfants, l’encourage à transmettre son histoire aux plus jeunes générations de sa famille. Petit à petit, la famille reçoit un exemplaire dactylographié des écrits. A la suite de ces révélations, Robin Walter, avec son grand-père et son père, prennent part à des séjours mémoires plusieurs années d’affilée notamment sur les lieux de l’ancien camp de concentration. Ainsi l’auteur a pu recueillir différents témoignages de rescapés du camp de concentration, de civils ayant travaillés dans des entreprises allemandes, d’anciens militaires allemands.

Le camp de Dora est situé à l’Est de l’Allemagne. Les prisonniers travaillaient dans une usine de fabrication d’armes destructives : les fameuses fusées V1 et V2. Leur fabrication à grande échelle a commencé en 1944. Si leur développement avait débuté 6 mois plus tôt, la fin de la guerre aurait pu prendre une tout autre tournure.

Une histoire poignante et réaliste racontée à travers un graphisme en noir et blanc. La bande dessinée KZ Dora retrace les horreurs concentrationnaires et honore le devoir de mémoire.

Clarys Ferrier, Terminale A

Call Now ButtonAppel